David Augustin Sailliot : Différence entre versions

De Wikipasdecalais
Aller à : navigation, rechercher
(Sources : ajout bandeau)
(ajout permalien)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
David Augustin Joseph Sailliot est né le 18 mars 1888 à [[Amettes]], fils de Louis Sailliot (cultivateur) et de Marie Biosque (ménagère). Marié le 14 septembre 1912 à [[Nédonchel]], il était domestique de culture, domicilié à [[Amettes]] (retiré à [[Ham-en-Artois]]), tuteur Valéry Fermentel (à [[Westrehem]]).  
 
David Augustin Joseph Sailliot est né le 18 mars 1888 à [[Amettes]], fils de Louis Sailliot (cultivateur) et de Marie Biosque (ménagère). Marié le 14 septembre 1912 à [[Nédonchel]], il était domestique de culture, domicilié à [[Amettes]] (retiré à [[Ham-en-Artois]]), tuteur Valéry Fermentel (à [[Westrehem]]).  
  
 
+
Matricule 2350, recrutement de [[Béthune]]. Incorporé le {{1er}} octobre 1909 au {{21e}} dragons, classé dans le service auxiliaire pour astigmatisme, envoyé dans la disponibilité le 24 septembre 1911. rappelé à l’activité par suite de l’évacuation de la région Nord à compter du 2 septembre 1914, classé dans le service armé par la commission spéciale de réforme de Périgueux le 24 octobre 1914, passé au {{37e}} régiment d'infanterie le 30 septembre 1914, passé au {{17e}} {{BCP}} le 4 janvier 1915. Décédé antérieurement au 12 avril 1915, inhumé par les autorités allemandes à Lorettehöhe. Mort pour la France le 20 mars 1915 à [[Ablain-Saint-Nazaire]], tué à l'ennemi (décès fixé au 20 mars 1915 par jugement déclaratif du tribunal de [[Béthune]] du 16 novembre 1921).
Matricule 2350, recrutement de [[Béthune]]. Incorporé le {{1er}} octobre 1909 au {{21e}} dragons, classé dans le service auxiliaire pour astigmatisme, envoyé dans la disponibilité le 24 septembre 1911. rappelé à l’activité par suite de l’évacuation de la région Nord à compter du 2 septembre 1914, classé dans le service armé par la commission spéciale de réforme de Périgueux le 24 octobre 1914, passé au {{37e}} régiment d'infanterie le 30 septembre 1914, passé au {{17e}} {{BCP}} le 4 janvier 1915. Décédé antérieurement au 12 avril 1915, inhumé par les autorités allemandes à Lorettehöhe. Mort pour la France le 20 mars 1915 à [[Ablain-Saint-Nazaire]], tué à l’ennemi (décès fixé au 20 mars 1915 par jugement déclaratif du tribunal de [[Béthune]] du 16 novembre 1921).
+
  
  
Ligne 11 : Ligne 10 :
 
== Sources ==
 
== Sources ==
 
*{{MDH}}
 
*{{MDH}}
*[[Archives départementales du Pas-de-Calais]], état civil et recrutement militaire 1 R 8240.
+
*[http://archivesenligne.pasdecalais.fr/v2/ark:/64297/06479c9eed5684615b65b87cc055d866 Archives départementales du Pas-de-Calais, recrutement militaire]
 
+
*Archives départementales du Pas-de-Calais, état civil
[[Catégorie:Combattant de la Grande Guerre du Pas-de-Calais|Sailliot, David Augustin]]
+
[[Catégorie:Mort pour la France en 1915|Sailliot, David Augustin]]
+
[[Catégorie:Chasseurs à pied]]
+
  
{{DEFAULTSORT:Sailliot, David Augustin}}
+
{{DEFAULTSORT:sailliot, david}}
 +
[[Catégorie:Combattant de la Grande Guerre du Pas-de-Calais]]
 +
[[Catégorie:Mort pour la France en 1915]]
 +
[[Catégorie:1914-1918 - Militaire mort dans le Pas-de-Calais]]
 +
[[Catégorie:Infanterie]]
 
{{Bandeau 14-18}}
 
{{Bandeau 14-18}}

Version actuelle en date du 12 juillet 2020 à 08:46

David Augustin Joseph Sailliot est né le 18 mars 1888 à Amettes, fils de Louis Sailliot (cultivateur) et de Marie Biosque (ménagère). Marié le 14 septembre 1912 à Nédonchel, il était domestique de culture, domicilié à Amettes (retiré à Ham-en-Artois), tuteur Valéry Fermentel (à Westrehem).

Matricule 2350, recrutement de Béthune. Incorporé le 1er octobre 1909 au 21e dragons, classé dans le service auxiliaire pour astigmatisme, envoyé dans la disponibilité le 24 septembre 1911. rappelé à l’activité par suite de l’évacuation de la région Nord à compter du 2 septembre 1914, classé dans le service armé par la commission spéciale de réforme de Périgueux le 24 octobre 1914, passé au 37e régiment d'infanterie le 30 septembre 1914, passé au 17e BCP le 4 janvier 1915. Décédé antérieurement au 12 avril 1915, inhumé par les autorités allemandes à Lorettehöhe. Mort pour la France le 20 mars 1915 à Ablain-Saint-Nazaire, tué à l'ennemi (décès fixé au 20 mars 1915 par jugement déclaratif du tribunal de Béthune du 16 novembre 1921).


Liens internes

Sources