Dohem

De Wikipasdecalais
Aller à : navigation, rechercher
Dohem
Administration
Arrondissement de Saint-Omer
Canton Canton de Lumbres
Code Insee 62271
Code postal 62380
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lumbres
Statistiques
Population 765   hab.
Superficie 9,2 km2 
Densité 82,4  hab. par km2 
Autres
Site web Pas de site officiel


Vue aérienne de Dohem
Vue aérienne de Dohem

Territoire

Le territoire de Dohem et Maisnil-Dohem, son hameau, couvre une superficie de 9,2 km2 , d'altitude élevée, comprise entre 60 et 151 mètres. Les deux points culminants sont marqués par le pensionnat et par le château d’eau.

Toponymie

Le nom de Dohem vient d’une forme germanique dont la terminaison en -haim signifie « maison » : Dala-haima = « la maison dans la vallée ». Le bourg de Dohem se situant aujourd'hui sur une hauteur, on peut supposer un déplacement de l'habitat au gré des siècles.[1]

  • 1016 : Dalhem
  • 1089, 1139 : Villa Dalhem
  • 1291 : Dohem
La microtoponymie dohémoise[2]
Les bois Bois Milliot
le Cantibaut ou Canthibaut
le Rachinois ou Racinois (racines)
le Carnoy
Les vallées et monts Val d'Avroult
Val Bouterlan
Bout d'Aval
le Val
Bout d’Amont
Vallée du Maisnil
Les fonds Fond de Maisnil
fond de la Grimette
Les ravins Ravin Marka ou Manka
Ravin du Val Evêque
Ravin de l’Hayette à cailloux / Layette
Ravin du fond de Coyecques
Ravin de la Vallée Lebrun
Ravin Jean Bertin
Ravin de la Marnière
Les cavins le cavin des Lurettes / Linettes
le cavin de la voie Jean
L’épine l’épine pouilleuse
l’épinette
Les sarts le Chartiau
Les types de sols les terres à charbon (noires)
les terres à rouge ?
le pré
la sablière
les bruyères
Les cultures La Campagne
le Campigneul

Géographie

Histoire

  • Le 8 juin 1013, Baudouin, évêque de Thérouanne, confirme un échange des métairies de Dohem et de Boisdinghem fait par Baudouin Ier, prévôt de Saint-Omer.
  • 1146 Hugues de Fauquembergues notifie la donation faite à Saint-Bertin d'une terre située à Quelmes et aux environs, par Hugues Boutry, terre appelée Laca ou encore Deserto, tenue en fief dudit Hugues. Témoins (laïcs): Gauthier, châtelain, Eustache, frère d'Hugues Boutry, Hugues de Ravenesbergues, Olivier d'Arques, Eustache d'Esquerdes, Eustache de Quelmes, Hugues de Dohem, Arnoul de Prestersart, Almaric de Fauquembergues, Guillaume Bacon, Ulrich de Valle.
  • 1188 Arnoul, avoué de Thérouanne, approuve entre les mains de Didier, évêque de Thérouanne, la donation faite à cette église par son homme Lambert de Renescure des autels de Dohem, Dauhen, Cléty, Kelty, et Avroult, Avrehuth.
  • Le 12 juin 1190, le pape Clément confirme les revenus et les autels des chanoines, dont :
    • l'autel de Fléchinelle
    • la dîme d'Embry qui fut à G. de Durcath
    • la dîme de Parenty et d'Avesnes
    • (l'alleu?) de Dohem
  • 1170-1191 Didier, évêque de Thérouanne donne divers revenus aux chanoines du chapitre de Thérouanne, parmi lesquels Dohem et une dîme à Embry qui fut à Gautier de Durcat.
  • 1366-1367 Robert, évêque de Thérouanne, et Étienne Colonne, prévôt de Saint-Omer, pour le bien de la paix et pour éviter procès, déclarent que le fait de l'enlèvement par le bailli de Thérouanne du corps de Jean de la Fosse, trouvé assassiné dans la banlieue de Thérouanne, près de Dohem, sur le chemin qui va de Thérouanne vers Boulogne, bien que le bailli du prévôt à Dohem eût auparavant mis la main sur ce corps trouvé en terre appartenant audit prévôt, ne préjudicie en rien aux droits respectifs de l'évêque et du prévôt.

1598 - Crimes et pillages

Au temps des Pays Bas espagnols, les villages connaissent de nombreux pillages et une situation de conflit permanent. Jean Hendricq, chroniqueur audomarois, relate deux faits à Dohem[3] :

« Le 7 de février 1598, les Franchois, étant quelques neuf à dix en nombre, enfumèrent la carrière Mesnil-Dohen, là où furent étouffés quelques 62 personnes, n'en échappant qu'une jeune fille, laquelle fut rescouse [sauvée] demi-vivante, après la retraite de ces Franchois, qui, pour ce mal commis ne surent pourtant rien emporter, peut-être ou que le jour les surprins trop tôt à leur volonté, ou que pour la fumée qui ne pouvait sitôt s'évaporer, ils n'eurent la hardiesse d'entrer dedans. Voians quelle misère et calamité nous amène la guerre, certains se retirent comme renards en carrières, sous terre, pour estre en paix ; encore sont-ils recherchés, volés, meurtris, bruslés et enfumés misérablement et sans pitié (sic) »

« Le 15 de février, environ deux heures après minuit, les Franchois vindrent attacher un pétard contre l'église de Dohem, par le moïen duquel aïant fait ouverture au mur ils entrèrent dedans, d'où ils emmenèrent quelques 32 bestes chevalines et 3? vaches, nonobstant la déffense des païsans qui leur jettèrent du haut du clocher plus de mille coups de cailloux, desquels païens toutefois il y en eut un de tué et quelques blessés. Que si ces Franchois fussent entrés dans l'église, ils eussent ramenés plus de bêtes à cornes et davantage »

Patrimoine

Habitat

Dohem conserve les restes d'une ancienne motte castrale, située au nord de la route départementale n° 190, à proximité du village d'enfants. La motte est très bien conservée : elle est boisée, s'élève à 3 mètres, et occupe une circonférence de 25 mètres. Un fossé en eau l'entoure, large par endroit de 5 mètres. On trouve mention des seigneurs du lieu dans le cartulaire de Saint-Bertin : Hugo de Dalhem en 1146, et Égidius de Dauhem en 1197.

Dohem possède une grande batisse appelé le château.

Evolution du nombre de maisons[4]
1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
130 130 135 136 144 157 152 153 150 145 145 162
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1990 1999 2007 2009
163 151 146 142 142 145 142 156 219 235 275 281

Patrimoine religieux

Patrimoine éducatif

Patrimoine économique

Il existait à Dohem au XVIIIe siècle, dans les environs du château d'eau actuel, un moulin à vent sur pivot en bois, qui fut démoli accidentellement, par un incendie ou une tempête. Il fut reconstruit en pierre, de forme tronconique et fonctionna de nouveau jusqu'à sa démolition définitive en 1832.

Le moulin

Patrimoine ethnographique

Coutumes et traditions : pratiques locales, costumes, musique, sports, gastronomie, folklore, fêtes traditionnelles, ...

Patrimoine commémoratif

Économie

Données actuelles

Infrastructures et équipements

Jusqu'aux début des années 2000 Dohem possédait un bureau de poste, qui fut transformé en Agence postale communale et transféré à la mairie.

La commune possède une école publique.

Vie quotidienne

Associations d'hier et d'aujourd'hui

Des hommes et des femmes

Démographie

En 1790, on compte 510 habitants, dont 175 hommes, 155 femmes et 180 enfants de moins de 18 ans.

Il semble qu'au XIXe siècle, les enfants des deux pensionnats aient été tantôt comptés ou non dans le recensement de la population communale. Une note de Vittu datant de 1888, publiée dans l'Almanach de la paroisse en 1911, fait état de cette hésitation d'un recensement à l'autre, à intégrer dans les chiffres les effectifs du collège des garçons et du pensionnat des demoiselles. Il cite en exemple quelques disparités relevées dans l'annuaire départemental : ce dernier fait en effet état de 519 habitants à Dohem dans son édition de 1807, et de 795 dans celle de 1810 ; de 888 habitants en 1868, puis de 1138 âmes en 1879. Une note dans l'Almanach de la paroisse en 1914, éditée par le curé Anselme Gouble, analyse ainsi l'évolution démographique de la fin du XIXe siècle :

  • il apparaît qu'entre 1880 et 1914, la natalité tend à décroître.
  • la population du doyenné de Dohem a quelque peu augmenté sur la période, de 8 552 à 8 576 personnes, mais des disparités existent entre les communes.
  • les industries de papeterie établies sur les rives de l'Aa, ont attiré quelques familles étrangères.[5][6]

Évolution démographique (Sources : Cassini[7] et INSEE[8])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
512 382 519 609 642 662 701 887 882 781
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
819 888 961 1 138 1 035 1 039 923 1 023 1 011 1 034
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
958 947 881 754 898 926 745 593 575 613
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
687 705 712 755 765
De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.


Les maires

Liste des maires successifs[9]
Période Identité Étiquette Qualité
5 avril 2014 en cours Patricia Poulain Sans étiquette  
2001 5 avril 2014 Guy Hilmoine Sans étiquette  
1989 2001 Jean Boulet    
1977 1989 Fernand Obin   Brasseur
1971 1977 Marcel Guilbert    
1965 1971 Léon Fouache    
1959 1965 Louis Dilly    
1947 1959 Léon Fouache    
1941 1947 Henri Obin   Brasseur
1935 1941 Omer Delhée    
1929 1935 Louis Rogez   Brasseur
1915 1929 Théodule Ansel    
1908 1915 Émmanuel Devin    
22 juin 1879 1908 Alexandre Leroux    
1876 1879 Emmanuel Devin    
21 août 1848 12 août 1865 Maxime Bonnière    
17 septembre 1843   Florimond Devin    
1er mars 1832 17 septembre 1843 Dominique Bonnière    
2 novembre 1830 1er mars 1832 Jean-François Jovenin    
2 août 1813 2 novembre 1830 Chérubin Bonnière    
1790   Pierre Boulart    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Les conseillers municipaux

Les curés

Les natifs de Dohem décorés de la Légion d'Honneur

Galerie photo

Vers la suite de galerie d'images...

Notes et liens

Bibliographie

  • Voix justiniennes. Bulletin trimestriel du pensionnat de Dohem et de l'Association amicale des anciennes élèves
  • Le Petit Orphelin de Dohem. Bulletin mensuel de l'Oeuvre de l'orphelinat Saint-Victor à Dohem
  • Ralliement ! Organe de l'Oeuvre des orphelins de Calais et de Dohem et de l'association amicale des anciens élèves et maîtres
  • Almanachs de Dohem - Avroult - Upen de 1911 à 1914
  • École dite de Saint-Joseph [à Dohem], Saint-Omer : Impr. de Chanvin dit Gougeon, 1823, 3 pages.
  • A. Planque, L'école normale de Dohem, Arras : Impr. de A. Planque et Em. Frechon, 1871, 9 pages.
  • F. Capelle, Pensionnat Saint-Louis à Dohem. Distribution des prix 1886-1887, Saint-Omer : H. d'Homont, 1887, 22 pages.
  • Fête jubilaire de M. l'abbé F. Capelle supérieur du pensionnat Saint-Louis à Dohem. 1840-1890, Saint-Omer : H. d'Homont, 1890, 15 pages.
  • Charles Guillemant, Les origines d'un petit séminaire. Histoire de trois séminaires ruraux (Audinghem, Dohem, Amettes), Arras-Paris : Sueur-Charruey, 1904, 45 pages. [Extr. de la Revue de Lille, 1904.]
  • Anselme Gouble, Paroisse de Dohem-Maisnil (diocèse d'Arras). Grande guerre 1914-18. Nos soldats. Nos victimes, Calais : Imprimerie des Orphelins, 1921, 127 pages.
  • E. Marin, École de Dohem. Personnel enseignant du cours normal, Arras : impr. du Pas-de-Calais, 32 pages.
  • Laurent Bailleul, « Dohem "Upen d'amont" : une base de lancement de V1 », dans Bulletin historique du Haut-Pays t. VIII ; n° 34, 1987, pages 144-150.
  • Caroline Darnaux, Le pensionnat de Dohem : un modèle d'éducation chrétienne au cœur du Haut-Pays de 1814 à 1971, Rinxent, 2001, 168 pages.
  • Sophie Léger, Dohem et Maisnil. Patrimoine bâti. Catalogue d'exposition, Fauquembergues : Comité d’histoire du Haut-Pays, 2009, 100 pages.
  • Philippe May, Sophie Léger, « Les moulins à vent de Dohem et Cléty », dans Bulletin historique du Haut-Pays n° 75, 2009, pages 189-199.
  • Sophie Léger, « Dohem et Maisnil : Patrimoine naturel et bâti. », Comité d'histoire du Haut-Pays, 2010

Liens internes

Notes

  1. René Lesage, « Répertoire étymologique des noms de lieux du Haut-Pays et des régions alentours (Audomarois, Ternois Ouest, Hesdinois) », Bulletin Historique du Haut-Pays n° 59-60, Comité d'histoire du Haut-Pays 2000, p.  179.
  2. Sophie Léger (dir.), Dohem et Maisnil : patrimoine naturel et bâti, Catalogue d’exposition n° 1, 2009 (Journées européennes du Patrimoine 19-20 septembre 2009), Comité d'histoire du Haut-Pays
  3. Retranscrit dans l'Almanach de la paroisse de Dohem - Avroult - Upen en 1914, Archives Comité d'histoire du Haut-Pays, H 983 (collection Guy Fouache).
  4. Données 1846 à 1954 : Archives départementales du Pas-de-Calais - Recensements de population - 1990 à 2007 : Insee.
  5. Ghislaine Bellart, Catherine Rollet, Pierre Bougard, Paroisses et communes de France, Dictionnaire d'histoire administrative et démographique du Pas-De-Calais, Université de Lille III, 1975, avec le concours du CNRS
  6. Archives Comité d'histoire du Haut-Pays, Almanachs de Dohem - Avroult - Upen de 1911 à 1914, H 983 (coll. Guy Fouache).
  7. Population avant le recensement de 1962
  8. INSEE : Population depuis le recensement de 1962
  9. Archives communales de Dohem, procès-verbaux d'élection